Les sneakers à talons : tendance, lubie, hérésie ?

dans

Sneakers et talons hauts : deux silhouettes radicalement opposées sur le papier. 🤐 Pourtant, ces curieuses hybrides semblent bien prendre de l’ampleur dans l’univers du luxe, quitte à dérouter les fans de sneakers.

C’est dans les années 2000 qu’apparaissent pour la première fois les sneakers heels. L’essor d’internet profite aux contrefacteurs qui tentent de séduire la gent féminine en détournant des silhouettes emblématiques Nike ou Jordan version talons aiguilles. Or, 20 ans plus tard, le phénomène résonne encore.

👉 CDG, qui n’en est pas à son premier coup d’essai, levait le voile en décembre dernier sur une paire de Nike Premier initialement dédiée au football. Évidemment, la créatrice Rei Kawakubo n’imagine pas qui que ce soit courir derrière un ballon avec une paire de talons mais elle trouve instantanément un public.

👉 La maison Balenciaga, devenue reine du détournement sous l’égide de Demna, a quant à elle misé sur le modèle X-Pander paré de talons aiguilles et vendu pour la modique somme de 995 euros.

👉 Début février, Dior a ajouté sa pierre à l’édifice en sortant le modèle D-Zenith : une bottine sneaker au talon doré avec chaussette logotée intégrée.

👉 Mais c’est surtout le dernier défilé Off-White qui a bien été envahi par ces shoes qui déclenchent bien souvent des débats houleux. Aperçue pour la première fois lors de la collection SS19, la « runner heel » était de nouveau présente sur le runway FW22, accompagnée par diverses paires hybrides, à l’image d’une bottine sneaker grise et verte bariolée d’un double laçage et de motifs en sequins.

📌 Que l’on parle d’une tendance, d’une lubie ou d’une hérésie : les sneakers heels sont de retour et il n’est plus question de bootleg.

Votre avis ? 🙄

00:47

Glenn Martens fait le show à la Fashion Week de Milan

It’s coming : la Concepts x Nike x Air Max 1 « Heavy »