18 bougies : Andrea Crews revisite ses pièces iconiques

dans

Sa devise ? « Mode, art, activisme ». Label français fondé par la créatrice Maroussia Rebecq, Andrea Crews célèbre cette année ses 18 ans. L’occasion de revenir sur son histoire et sur un show digital Automne-hiver 2021-22 qui revisite et recycle ses pièces iconiques.

Les workshops d’un collectif d’artistes

Nous sommes en 2002 lorsque Maroussia Rebecq pose les fondements d’une mode différente. Une mode bien loin de la fast fashion, qui aiderait à repenser les processus de production. Une mode upcyclée ? Respectueuse ? Ethique ? Ces fameux mots qui raisonnent dans les consciences collectives depuis peu. Mais rappelez-vous. Nous ne sommes qu’en 2002. La démarche est avant-gardiste. Maroussia Rebecq dépoussière, bouscule. Andrea Crews n’est pas encore une marque à proprement parler. C’est un collectif d’artistes inclusif, passionné par la récup’ et le partage. L’une des premières grandes initiatives ? Maroussia et son équipe poussent les portes du Palais de Tokyo à Paris avec des idées plein la tête. Une performance musicale, une exposition, un projet d’édition et un gigantesque stock de fringues du Secours populaire destiné à un workshop.

Maroussia Rebecq

Avec l’aide de stylistes, couturières, piqueuses, les bénéficiaires apprennent à donner une seconde vie aux vieux vêtements, parfois laids, parfois désuets. Les pièces naissantes sont pop, colorées, originales et sont finalement présentées à travers un défilé et vendues au musée Galliera au profit de l’organisation caritative. Son idée voyage et s’exporte aussi bien à Berlin, à Mexico ou encore à New-York. Depuis et souvent, le collectif s’empare également de la Nuit Blanche (évènement annuel parisien) et réunit des tonnes de vêtements avant de faire défiler des anonymes. Tout le monde peut découvrir, apprendre, créer.

Une marque street-couture

Le vêtement comme un moyen d’appartenance et foyer d’expression fort, c’est aussi ce qu’Andrea Crews souhaite véhiculer. Et puisque les dead-stocks de vêtements des marques et les fonds d’armoire existent, autant continuer à les faire évoluer. Andrea Crews devient donc une marque de prêt-à-porter et des pièces produites en petite série sont alors distribuées dans différents points de vente. Le label entre aux calendriers des fashion weeks et attire de plus en plus les louanges internationales. Son ADN streetwear architecturale se dessine comme une évidence (comprenez confort et originalité).

Et comme pour renverser les diktats de la beauté, Maroussia Rebecq organise des castings sauvages. Elle confiait en octobre dernier à Elise Chassaing dans notre podcast Sneaker Spirit : « Andrea Crews a 18 ans mais j’ai fait mon premier défilé quand j’étais étudiante en 1998. Je castais déjà des gens dans la rue. Mon intention politique est de montrer que la beauté est vraiment ailleurs que dans la beauté aseptisée des magazines. C’était les années 90 et donc l’époque des super- modèles qui étaient toutes blondes, grandes, maigres… donc comment exister face à cette injonction d’être ? » Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Andrea Crews a trouvé le meilleur moyen d’ exister, de raisonner et de porter sa voix dans le milieu très fermé qu’est l’industrie de la mode. Nombreux sont les jeunes créateurs qui ont emboîté le pas et qui ont fait de l’upcycling et du casting sauvage leur business d’aujourd’hui.

Andrea Crews FW-18-19
Andrea Crews SS18-19 show

Une collection FW 21-22 anniversaire

Alors que la Fashion Week Homme se tenait la semaine dernière sous son nouveau format digital, Andrea Crews a dévoilé une collection inédite en hommage aux pièces emblématiques qui ont composé ses collections de saison en saison. La robe t-shirt oversize, le bomber XL en collaboration avec Schott, le pantalon cargo camouflage, la doudoune puffer déstructurée, le sac globe terrestre, la banane ou encore l’écharpe aux inspirations football… tout y passe. Evidemment, les pièces sont toutes handmade, upcyclées et revisitées.

Entre modélisation 3D et savoir-faire artisanal, la vidéo de présentation automne-hiver 21-22 dévoile tout le processus de création et les possibilités infinies qu’offre le numérique. Contrairement à la plupart des marques qui attendront plusieurs mois avant de mettre en vente leurs pièces, cette capsule « See it, buy now » peut déjà faire l’office de commande en DM Instagram tandis que le drop officiel se déroulera vendredi 29 janvier sur le site Andrea Crews. Par ailleurs, le label avant-gardiste ne s’arrêtera pas là en 2021 puisqu’il dévoilera plusieurs surprises et collaborations dans les mois à venir.

Artiste à domicile (EP13) : l’illustratrice Clémence Gouy s’approprie une Converse All Star Digital Terrain

JordanBrand_PSG_2021

Jordan x PSG : un nouveau maillot et une collection lifestyle