3 marques upcycling scandinaves à connaître

dans

Les pays nordiques s’imposent chaque année un peu plus dans l’univers de la mode : en témoignent des événements incontournables telles que la Copenhague Fashion Week ou encore la Stockholm Fashion Week. D’habitude célèbres pour un sens du design minimaliste impeccable, la nouvelle génération de designers semble se tourner vers une mode aussi responsable que joyeuse et décomplexée. La preuve avec Iggy Jeans, Rave Review et (di)vision : trois labels scandinaves qui ont fait de l’upcycling leur leitmotive.

Iggy Jeans

A seulement 18 ans, Ingrid Berg est à la tête de la marque de jeans upcyclés Iggy Jeans. Basée à Stockholm, cette toute jeune entrepreneuse s’est lancée dans le projet alors qu’elle n’avait que 14 ans. « J’ai toujours été intéressée par l’art, les formes, la couleur et la mode, et j’ai toujours voulu créer et commencer à travailler » expliquait-elle dans une interview accordée à scandinaviastandard. Si peindre sur ses jeans a toujours été l’un de ses hobbies, c’est en discutant avec Örjan Andersson (la moitié de Cheap Monday) que l’adolescente amoureuse des mouvements punk se lance. En un rien de temps, ses vieux Levi’s 501 passées sous son audacieux pinceau attirent l’attention de Vogue. Depuis, sa marque ne cesse de prendre de l’ampleur et la jeune femme s’est même offert une collaboration avec Rodebjer, célèbre marque suédoise.

Rave Review

Fondée par Josephine Bergvist et Livia Schück en 2016, Rave Review est déjà dans les radars mode des plus aguerris. Les spécialités de la jeune marque ? Des pièces patchwork fabriquées à partir de vieux plaids, couvertures en laine ou de chutes de tissus en tout genre. Imprimés tartan aux inspirations punk, print fleuris aux accents seventies ou encore motifs aux influences japonaises : les vêtements construits à partir d’empiècement dépareillés détonnent. Récompensé de divers awards, du H&M Newcomer award au Elle Newcomer mais aussi finaliste du prix LVMH 2020, la marque suédoise Rave Review mérite toute notre attention.

(di)vision

Le sublime top danois Mona Tougaard en est fan tout comme Kendall Jenner : la jeune marque de Copenhague (di)vision a déjà tout d’une grande. Fondé fin 2018 par les frères et sœurs Nanna et Simon Wick, le label durable travaille uniquement avec des matières et des pièces pré-existantes. Toutes les pièces sont par ailleurs confectionnées dans un petit studio à Herlev. Ce qu’on aime ? Les dimensions unisexes et DIY toujours mises à l’honneur et un délicieux attrait pour le workwear et l’outerwear.

Nike dévoile un « Paisley Pack » composé de 3 Dunk Low

00:39

Air Force 1 x Uno : la collab’ qui tue la game