Après avoir été primé à Sundance et Berlin, « Mignonnes » au cinéma

dans

Le premier film de la Française Maïmouna Doucouré a gagné le prix Global Filmmaking Award au pointu festival américain du film de Sundance. Et la mention spéciale du Jury international de la Berlinale cette année. Mignonnes sort ce mercredi au cinéma.

« Amy, 11 ans, rencontre un groupe de danseuses appelé : Les Mignonnes. Fascinée, elle s’initie à une danse sensuelle, dans l’espoir d’intégrer leur bande et de fuir un bouleversement familial ». C’est le pitch. C’est une tranche de vie urbaine. Celle d’une bande de filles, des élèves de 6ème. Que notre société pousse aujourd’hui trop vite et trop violemment hors de l’enfance. Ou quand les réseaux sociaux, la course aux like, les clips racoleurs, les images porno chic et la masculinité toxique secouent les premiers émois, l’envie de popularité et la cellule familiale d’enfants qui sortent à peine de l’école primaire, et qui disent aux garçons qui les accostent qu’elles en ont « 14, euh », « non, on est au lycée » avant de se faire rembarrer.

Pour faire ce film, Maïmouna Doucouré a réalisé une enquête de plus d’un an lors de laquelle elle a rencontré de nombreuses petites filles entre onze et douze ans. Elle dénonce dans ce premier long métrage l’hypersexualisation des jeunes filles, de façon bouleversante, mais avec beaucoup de sensibilité. Avec une caméra bienveillante qui accompagne ses actrices, Fatiha Youssouf, Médina El Aidi, Ilanah Cami G., Esther Gohourou et Myriam Hamma, dont c’est pour chacune la première fois. On est scotché par la maîtrise cinématographique, à la fois par les couleurs, les images, les ambiances, le récit. La réalisatrice avait déjà gagné le César du meilleur court-métrage en 2017 avec Maman(s) et bluffé l’iconique américaine Ava Duverney, qui la parrainera pour Sundance.

hummel REACH LX6000 ARCHIVE

Entre vintage et modernité, Hummel réinvente la REACH LX6000 Archive

Samuel_Ross

Retour sur l’histoire de Samuel Ross et son label A Cold Wall*