Bottega Veneta et Daniel Lee, pourquoi est-ce fini ?

dans

Vague d’incompréhension et de spéculations dans la fashion sphère. Le directeur artistique de la maison italienne Bottega Veneta, Daniel Lee, a brusquement quitté ses fonctions le mercredi 10 novembre. Après seulement 3 ans de collaboration et un succès phénoménal prouvé par un excellent chiffre d’affaires, le monde tente de comprendre ce qu’il a bien pu se passer.

Seulement quelques semaines après avoir présenté la dernière collection Bottega Veneta à Détroit, le groupe Kering a annoncé le 10 novembre dans un communiqué que le directeur artistique Daniel Lee quittait ses fonctions au sein de la maison. « Mes trois ans chez Bottega Veneta ont été une expérience incroyable. Je suis heureux d’avoir pu travailler avec une équipe exceptionnelle et talentueuse et j’ai une immense gratitude envers tous ceux qui ont participé à la mise en œuvre de notre vision. Je remercie François-Henri Pinault pour son soutien et pour l’opportunité qu’il m’a donnée de faire partie de l’histoire de Bottega Veneta. » a déclaré le designer britannique de 35 ans. Et si ce retrait est immédiat, aucun successeur n’a pour l’instant été annoncé.

Suite à cette annonce, une vague d’incompréhension a inondé les médias et les réseaux sociaux. Pourquoi Daniel Lee, dont la vision créative novatrice a permis à Bottega Veneta une hausse de chiffres d’affaires significative et une popularité démesurée part-il si soudainement ? Son interprétation de l’“intrecciato”, technique unique de tressage du cuir que l’on retrouve sur tous les sacs tout comme son approche du vert « perroquet » ont séduit une masse de célébrités et de modeux. Entre silhouettes oversize et esthétique minimaliste, ses looks ont tout suite convaincu la fashion sphère, à l’image de la très adulée Phoebe Philo avec laquelle il faisait ses classes chez Céline. Pour certains spéculateurs Twitter, Daniel Lee la rejoindra peut-être au sein du groupe LVMH puisque Phoebe Philo devrait lancer début 2022 sa propre marque. D’autres pensent que Daniel Lee a désormais les épaules pour mettre en place sa propre marque et sa propre stratégie. (Il a notamment bousculé les codes de la communication en supprimant son compte Instagram et celui de la maison au profit du magazine digital et expérimental « Issue ».) D’autres encore l’imaginent faire son entrée au sein de la maison anglaise Burberry.

Toujours est-il que selon certains médias britanniques et comme le relate Fashion United, les méthodes de travail du designer étaient loin de plaire à tout le monde chez Bottega Veneta. Le Women’s Wear Daily explique que des collaborateurs importants et historiques de la maison auraient mis fin à leurs contrats à cause d’une ambiance lourde et difficile. Une de leurs sources aurait notamment affirmé que « Personne ne nie son talent, mais sur le plan personnel, sur le fait de savoir gérer les relations c’est une autre affaire. Il travaillait souvent la nuit ce qui posait un problème pour les horaires de travail. Beaucoup de gens sont partis ». De son côté, le GQ américain imagine un clash au sein des ateliers qui ne sera probablement jamais confirmé. Quelle suite pour Bottega Veneta ? Où les fans de Daniel Lee pourront-ils retrouver sa patte audacieuse ? Les semaines à venir devraient nous le dire.

00:34

Sneakers X-Box: un come-back fin 2021

00:29

Les meilleures créas sneakers des stars de la musique US