Courir enrôle 4 nouveaux talents pour le Creative Women Lab

dans

Un an après la création de cette initiative imaginée par Courir pour soutenir les jeunes créatrices françaises, le Creative Women Lab revient pour une nouvelle saison. Après Rubi, Kitesy, Emma et Marianna, @courir a choisi 4 nouvelles créatrices à la tête de projets uniques. Découvrez l’univers de Berrin, Téva, Léonie et Laetitia tout comme le parrain de cette nouvelle aventure : Mossi Traoré.

En novembre 2020, Courir lançait son Creative Women Lab : une action visant à soutenir les créatrices françaises en mettant en lumière leurs univers, créations et inspirations. Après de multiples projets mis en oeuvre avec Rubi, Kitesy, Emma et Marianna, Courir lève le voile sur les nouveaux visages de la créations.

Les 4 femmes Berrin (@rin.by.rin), Téva (@tevasartori), Léonie (@2cool4schoolclothing) et Laetitia (@laetitiacsb) sont mises à l’honneur pour leur créativité sans limite. Leur savoir-faire ? Bijoux en verre, upcycling et pièces confectionnées à la main. Pour s’unir à ce projet d’envergure, le créateur de mode du label MOSSI et fondateur de l’école de couture Les Ateliers Alix, Mossi Traoré est le parrain de cette seconde édition.

Berrin, créatrice de la marque Rin by Rin

Après avoir achevé une formation de designer produit aux beaux-arts, Berrin se rapproche petit à petit de la mode et songe à créer des bijoux à partir d’un matériau inhabituel. 
Pendant un an, elle travaille avec un chercheur du CNRS spécialisé en verrerie et suit une formation de souffleuse de verre pour apprendre à connaître son matériau de prédilection : le verre borosilicate. 
Elle lance ensuite RIN, sa marque de bijoux unisexe et imprégné d’un fort esprit streetwear. Pour concevoir ses collections, Berrin s’inspire de ses voyages, de la vidéo et de la K-pop. 

Téva, créatrice de la marque Téva Sartori

Pour son sujet de fin d’études en design de mode, Téva crée sa marque éponyme. Mais avant de la lancer officiellement, elle décide de partir seule retrouver ses racines lors d’un roadtrip de quelques mois en Asie.
Les vêtements traditionnels qu’elle découvre là-bas influenceront beaucoup son travail, et notamment sa première collection sortie en janvier 2021. Téva défend une mode juste et responsable en travaillant uniquement avec des ateliers locaux et en utilisant des tissus de récupération. 

Léonie, créatrice de la marque 2cool4school

Léonie étudie les langues et la communication à Lyon, mais elle n’abandonnera jamais son rêve de devenir styliste. Autodidacte, elle apprend les bases de la couture aux côtés de sa grand-mère, ancienne couturière, avant de lancer sa marque, 2cool4school, en 2019. 
Léonie crée des pièces streetwear originales et colorées entièrement fabriquées à la main. Elle aime aussi redonner vie à de vieux vêtements à travers l’upcycling. 

Laetitia, créatrice de la marque Erased

À la fin de ses études, Laetitia commence par travailler en tant que chef de produit pour des marques de textile et de lingerie. Mais à mesure qu’elle avance, elle décide de quitter le marketing pour se rapprocher de la création. Elle achète une machine à coudre en 2019 et apprend, seule, à fabriquer des reworks et des pièces upcyclées qu’elle vend ensuite. Depuis 2021, Laetitia propose des créations à son image : street et féminines. Toutes ses pièces sont fabriquées à la main et sur commande. 

3 soins anti-grise mine pour affronter le froid

La chorégraphe Parris Goebel, nouvelle égérie Nike