Daniel Essa : un réfugié syrien installé à Roubaix nommé aux prestigieux Drapers Footwear Awards 2021

dans

Chapeau Daniel Essa est originaire d’Homs en Syrie. La guerre l’a poussé à fuir son pays et à se réfugier dans le Nord de la France. Aujourd’hui, le créateur est nominé pour le prix « Footwear Designer of the Year » aux Drapers Footwear Awards 2021.

S’il fallait résumer Daniel Essa en un mot, cela pourrait être “ ténacité “ et encore, c’est un euphémisme. Ses sneakers de luxe ont fait craquer tout Hollywood. Les actrices Whoopi Goldberg et Bella Thorne ou encore la mannequin Olivia Palermo ont commandé des sneakers casual de luxe signé « Daniel Essa » sans se douter un instant que le designer revient de loin.

Les paires de sneakers en cuir sont épurées et minimalistes. Les seules excentricités voyantes sont les touches de couleurs qui complètent la base blanche de la paire, les fermetures personnalisables et un petit mot glissé à l’intérieur de la chaussure. Jusqu’à l’emblème de la marque, les baskets de ville sont fabriquées à la main, en Italie, dans les mêmes ateliers que Givenchy ou Balenciaga. Prix de vente, entre 300 et 400 euros.

 » Lorsque la guerre est arrivée, c’était obligatoire de partir  »  

Avant son succès dans le monde de la chaussure, Daniel avait investi dans un atelier près de Damas. Les bombardements de Homs ont eu raison de sa précédente carrière. Multicasquette, le designer enseignait la mode, animait une émission télévisée consacrée à la mode – toujours –  et produisait du contenu sur une chaîne Youtube. Daniel Essa a dû se résigner à « tout laisser derrière ». Tout son atelier mais aussi sa famille restée à Marmarita dans les montagnes syriennes près du Liban. 2013, décollage pour l’Espagne.

2015, arrivée en France. Le Français ? Daniel Essa l’apprend sur internet. Quelques semaines après son arrivée hasardeuse à Roubaix, Daniel Essa se voit accorder le statut de réfugié : « Ça n’a pas été difficile parce que j’ai parlé de ce que j’ai fait, de ce que j’avais envie de faire ici, créer mon entreprise ». Mieux, il est  entouré par l’école Esmod dont il est diplômé à Damas. Accompagné par Maisons de mode, il lance la marque éponyme « Daniel Essa » en 2017. Emmanuelle Axer, la directrice de Maisons de mode, assure avoir parié sur « sa ténacité et sa force de persuasion ».

Quatre ans après ses débuts, Daniel Essa est nommé dans la catégorie « Créateur de chaussures de l’année » aux Drapers Footwear Awards 2021. Cette cérémonie des «  Oscars » de la chaussure récompense les meilleurs designers du monde. Le 23 septembre, Daniel Essa pourrait remporter un prix déjà gagné par Jimmy Choo, Dr Martens ou Ted Baker. Vous avez dit « ténacité » ? 

#HowToStyle : Leila Bekhti en 6 looks

3 séries à binger sur Netflix en juillet