Daniel Lee de Bottega Veneta ne fait rien comme les autres

dans

Alors que ses créations envahissent chaque année un peu plus les réseaux sociaux, lui, préfère les déserter. Daniel Lee, directeur créatif de Bottega Veneta depuis juin 2018, a redoré le blason de la maison italienne tout en s’affranchissant des codes établis. Et ça marche.

Vous n’avez pas pu passer à côté. La marque de luxe italienne Bottega Veneta a quitté les réseaux sociaux à l’aube de 2021, provocant ainsi la surprise générale. Les médias se questionnent sur la raison de ce départ soudain. Coup de com ? Digital détox ? Rafraîchissement du feed ? Personne n’a encore trouvé la réponse. Toujours est-il que c’est en allant à contre-courant et en se concentrant sur le produit que Daniel Lee fait parler de lui.

Fait paradoxal ? Le designer british né dans le Yorkshire (et qui fête aujourd’hui ses 35 ans) n’aime pas attirer l’attention. Discret dans ses prises de parole et sur sa vie privée, Daniel Lee préfère une exposition moindre pour mieux se fondre dans le monde qui l’entoure. Diplômé de la Central Saint Martins en 2011, il fait ses classes dans les ateliers de Maison Margiela et chez Balenciaga sous la houlette de Nicolas Ghesquière. Mais il lui faudra devenir directeur du prêt-à-porter chez Céline pendant 7ans, au côté de Phoebe Philo pour s’affirmer et briller.

Lorsqu’il prend les rênes de la maison Bottega Veneta en 2018, il succède à l’allemand Tomas Maier. La marque luxueuse établie depuis 1966 à Milan a une expertise certaine du cuir et plus particulièrement d’une technique de tressage baptisée l’Intrecciato. Artisanat, qualité et raffinement sont au rendez-vous. Daniel Lee ne dénature pas les mots d’ordre.

@blvckd0pe porte ici le sac « THE CHAIN CASSETTE » Bottega Veneta

En revanche, il y ajoute une nouvelle perspective et un bon souffle de modernité. Dès sa première collection pre-fall 2019, il s’impose avec de nouvelles proportions. Des sacs oversize, des lignes longues et épurés pour les manteaux, des détails sexy mais élégants : bref des matières nobles saupoudrées de cool et de portable. Cette sensibilité a d’ailleurs très vite payé : il rafle 4 prix aux Fashion Awards 2019. « British designer of the year womenswear », « Accessories designer of the year », « Designer of the year » et « Brand of the year ». Du jamais vu pour un créateur en seulement 18 mois de travail.

Depuis, les collections qui se succèdent sont un vrai succès. Les ventes de la marque qui ont longtemps été stabilisées (essentiellement avec les sacs) ont considérablement augmentées. Les chaussures aux couleurs flash, des mules Curve aux boots Puddle en caoutchouc biodégradable, sont aisément grimpées au sommet des tendances. Comme il l’expliquait au British Vogue, le designer aime « ce qui est audacieux, direct et sans filtre. » De l’audace, des pièces ultra désirables et une bonne dose de stratégie mystère : Daniel Lee est la meilleure chose qui soit arrivée à Bottega Veneta.

Nadia Lee Cohen

Nadia Lee Cohen : la photographe & réalisatrice derrière vos clips préférés

L’ultime Top 5 sneakers du sneakerhead Tonton Gibs