Hologram, du streetwear en série limitée

dans

En 2016, trois amis originaires de Poitiers ont lancé Hologram, la marque aux drops limités et sans réassort. 

Lancée en avril 2016 à Poitiers, la marque streetwear Hologram naît de la complicité de trois amis : Florian Artu, Karim Sehli et Thomas Berges. Trois créateurs pour une vision à trois dimensions du projet comme ils apprécient le préciser :

«  Nous avons grandi ensemble, et avons toujours envisagé de monter une affaire tous les trois. Depuis tout jeune, on aime s’habiller, proposer des styles différents et customiser des pièces.  Le choix du milieu de la mode s’est fait assez naturellement et nous avons décidé d’en faire notre métier. »

Premier arrivé, premier servi. Le label français propose une gamme revisitée de classiques streetwear qu’on retrouve depuis les années 90 : hoodie, t-shirts, tracksuit, short cargo … La particularité du projet réside dans son caractère limité et exclusif. Finies les quatre collections annuelles généralement proposées par les marques, Hologram Clothing propose des pièces produites en séries limitées, sans réassort. A chaque drop, la direction artistique est différente. Le dernier drop célèbre la Terre. Avec une base beige ou bleu/noir, le pattern des ensembles rappellent des cartes imprimées topographiques : 

« Nous avons une préférence pour le drop d’été 2021. Sur cette collection, on est sorti un peu de notre zone de confort. Cette collection a été pensée suite aux deux années qu’on vient de subir, j’entends par là la situation sanitaire (NDLR : la COVID 19). Ça nous a donné envie de travailler sur une collection qui apporte de la douceur, de la légèreté (matières utilisées), de l’apaisement et une sensation de liberté » 

Pour les prix, cela vous coûtera 150 euros pour les ensembles, entre 35 et 80 pour un t-shirt, jusqu’à 90 euros maximum pour un pantalon. L’humoriste Kader Diaby ou le chanteur Killason ont déjà été séduit par la marque. Pas de panique si vous ne chopez rien à ce drop : rendez-vous dans trois mois pour la prochaine collection.

Adidas se sépare de Reebok pour 2,1 milliards d’euros

Hot drop : Nike Dunk High Light Chocolate