Jamel Debbouze va remettre le Grand Prix du 14e Urban Films Festival

dans

C’est sans conteste l’un des festivals les plus « Street » de France. Chaque année, pendant toute une semaine, Paris accueille cet événement un peu atypique : entre 7e art et cultures urbaines, bienvenue à l’Urban Films Festival.

Pour cette 14e édition, le festival revient comme à son habitude avec une promesse : représenter tous les arts urbains.  Tout au long de la semaine, de nombreuses activités sont proposées gratuitement aux visiteurs. Pour François Gautret, fondateur de l’événement, l’Urban Films Festival est avant tout « un projet culturel, humain et social ». 

Au programme cette année ? L’indéboulonnable compétition internationale de films urbains, courts et longs-métrages, habilement sélectionnés par un jury d’experts (comme l’actrice Sabrina Ouazani ou le rappeur/producteur Kool Shen). Des réalisateurs issus du monde entier s’affrontent ainsi autour d’un seul et même thème : l’urbain. 

Démonstrations de Street-art, expositions, battles de hip-hop et même rencontres et débats avec des acteurs de l’industrie sont également au programme. Malik Diouf, cascadeur du film culte Yamakasi, vous attend par exemple pour échanger avec lui et pour vous initier au métier de cascadeur. Kery James, lui, vous donne rendez-vous pour un showcase électrique et vous invite à la projection inédite de son film Banlieusards, bientôt disponible sur Netflix.

Alors, qui repartira avec un trophée cette année ? Réponse ce dimanche avec le parrain du festival, Jamel Debbouze, qui viendra en personne récompenser les gagnants, lors d’une cérémonie animée par Aïda Touihri, à l’UGC des Halles de Paris.

Retrouvez le programme détaillé de l’évènement sur http://www.urbanfilmsfestival.com

Holybrune

Holybrune : « Tes sapes, c’est tes voyages aussi »

20 ans après, la cultissime Tailwind IV est de retour