Kid Cudi doit réussir son comeback

dans
Copyright photo: Nigo

Eternel cool kid, habitué des fashion week et des caméo à l’écran, on n’en oublierait presque que Kid Cudi est aussi un rappeur qui excelle. « Day ‘n’ nite » a 12 ans. Evidemment, ça ne rajeunit personne et pire encore : ça nous rappelle amèrement que la carrière de Kid Cudi aurait pu être autrement plus fulgurante tant un aussi grand talent aurait mérité de s’exprimer davantage durant ces dix dernières années.

View this post on Instagram

📸 @nigo 2019

A post shared by Willis (@kidcudi) on

« Tumultueux » : un mot qui semble adéquat pour décrire le parcours de Scott Ramon Seguro Mescudi. Débarqué à New York à vingt ans, il marque le hip-hop mondial trois ans plus tard avec son iconique morceau qui a tout du coup parfait : en plus de truster la tête de nombreux billboards mondiaux, il se fait repérer puis signer par un certain Kanye West. S’en suit des collaborations sur quelques unes des oeuvres majeures de la décennie : The Blueprint 3, 808s & Heartbreak, rien que ça … Dans sa lancée, il sort les Man of the moon, des albums complets, intrigants, novateurs … Kid Cudi est alors ce gosse insolemment talentueux qui sait parfaitement mélanger les gens sans jamais se perdre. Malheureusement, ce ne serait même pas un spoiler d’annoncer que le reste de sa “carrière” n’est pas à la hauteur, carrière entre guillemets puisqu’il est difficile depuis Man of the moon II (2010 !) de réellement tisser des liens entre ses différents projets permettant de comprendre le profil du natif de Cleveland.

View this post on Instagram

Hi yall!! I love you 😘

A post shared by Willis (@kidcudi) on

Derrière un apparent égocentrisme, il faut dire que l’artiste s’est un peu perdu, clamant constamment un constant besoin d’indépendance, il a fini par s’isoler, et à ne plus devenir lisible pour une fanbase pourtant bien installée comme en témoigne le flop de son projet rock Wizard. Désireux d’aller où personne ne l’attendait, il s’est avéré qu’il ne rencontra pas grand monde sur ces chemins éloignés où il répétait sans cesse ses discours anti-système qui – à force de vouloir crypter les choses – ne donnent plus très envie d’être décryptés.

Après s’être brouillé, Kid Cudi revient à ses racines en 2018 en se ré-associant avec Kanye, sorte de revival tonitruant ils forment ensemble KIDS SEE GHOSTS, sorte de catharsis artistique où les deux rappeurs clament (hurlent ?) leurs errements psychologiques de manière puissante et franchement réussie. Loin de ses discours solito-solitaires, Cudi semble avoir ravisé son discours marginal puisque l’un des bangers de l’année est le fruit d’une collaboration avec Travis Scott dans laquelle la folie de Kid Cudi semble avoir retrouvé son utilité première : révéler le génie artistique de Mescudi. Avec une promesse d’album pour 2020 (allez, il reste quelques mois), une annonce d’album commun avec The Weeknd entre autres, nous sommes face au traditionnel quitte ou double de fin de carrière, va-t-il enfin grimper sur un trône qu’il a délaissé depuis presque dix ans, ou décidera-t-il de définitivement rester au pied d’un royaume qui n’attendait que lui ? Affaire à suivre.

Glenn Martens

Comment Glenn Martens fait-il rayonner la marque Y/Project ?

HTTPS__SNEAKERSPIRIT.COM_COURIR_EDITO_RREEBOK_CLASSIC_LEATHER_LEGACY

Reebok et Courir s’unissent autour d’une nouvelle campagne Classic Leather Legacy