MAKE AMERICAN COOL AGAIN (Ep01) : à New York avec Nicole Mclaughlin

dans

Alors que l’actualité bat son plein aux Etats-Unis pendant la course à la présidentielle, Sneaker Spirit se penche sur les jeunes talents actifs sur le continent américain. Direction New-York avec la designer Nicole Mclaughlin capable de transformer n’importe quel déchet en trésor. En résumé ? Des créations recyclées, durables, le tout avec une bonne dose de second degrés.

View this post on Instagram

made pants out of wallets

A post shared by nm (@nicolemclaughlin) on

Un peu à la manière du roi grec Midas, capable de transformer tout ce qu’il touche en or, il y a des personnes capable de transformer en oeuvre d’art à peu près tout ce qu’il leur passe entre les mains. Nicole Mclaughlin en fait partie. Ce que vous et moi auriez tout simplement eu tendance à jeter dans la poubelle jaune, comme un vieux ballon de volley ou un emballage de Haribo, Nicole Mclaughlin en fait une paire de chaussure ou un short.

View this post on Instagram

🤪

A post shared by nm (@nicolemclaughlin) on

Nait dans le New-Jersey mais évoluant désormais à Big Apple, elle fait ses armes à l’Université East Stroudsburg en Pennsylvanie où elle est initialement entrée en filière orthophonie, mais a finalement obtenu son diplôme en technologie des médias numériques. Sans connaissance particulière de la conception textile ou footwear, elle décroche un contrat d’apprentissage d’un an chez la marque Reebok et est amené à travailler sur la collaboration Vetements x Reebok. La jeune créative est finalement embauchée en tant que graphiste pour Reebok Classic.

View this post on Instagram

volleyball

A post shared by nm (@nicolemclaughlin) on

Parallèlement, elle apprend à coudre, à coller, à assembler et se lance dans diverses conceptions upcycling qu’elle partage ensuite sur les réseaux sociaux. Sa démarche est responsable, noble, ludique, originale et pleine d’humour. Cette interprétation surprenante des matériaux lui permet de mettre en évidence de manière unique le message de la durabilité, permettant ainsi de faire évoluer notre perception des déchets. Ses fameuses conceptions sont d’ailleurs pour la plupart éphémères puisque Nicole Mclaughlin réutilise constamment les matériaux.

View this post on Instagram

stay home 🧡

A post shared by nm (@nicolemclaughlin) on

Finalement devenue une véritable reine de l’upcycling, Nicole Mclaughlin a quitté son poste chez la firme Reebok pour se consacrer à 100% dans le design. Elle collabore depuis avec différentes marques pour des ateliers de conception à travers la sensibilisation aux enjeux environnementaux : de Nike à adidas en passant par la plateforme Depop, toutes ont fait appel à ses talents. Aujourd’hui, celle qui transforme des tiges de sneakers en valise, des sandwichs en gilet et des balles de tennis en pantoufle a récemment créé une association à but non lucratif. Le but ? Mettre en relation les grandes marques et les écoles et universités en manque de moyen pour avoir accès aux deadstocks et à tous les matériaux non utilisés.

View this post on Instagram

shoe scraps

A post shared by nm (@nicolemclaughlin) on

Plongez-vous sous un plaid et dans ses 3 BDs girlies qui viennent de sortir

Ichon : « Les vêtements + ma mère = moi »