Qui est Conner Ives, le designer que Kylie Jenner et Rihanna s’arrachent ?

dans

Il a 25 ans, il a fait partie des 9 finalistes du prix LVMH 2021, a été recruté par Rihanna alors qu’il était encore étudiant de la Central Saint Martins et a conçu la robe de Natalia Bryant lors du dernier Met Gala. Conner Ives, graine de génie ?

Originaire de Bedford Hills, banlieue de New York, c’est pourtant à Londres que Conner Ives prend son envol en mai 2017 alors qu’il est en dernière année d’étude à la prestigieuse Central Saint Martins College of Art and Design. Il y est entré à 18 ans en 2014 après avoir obtenu son diplôme dans un lycée public américain. Repéré pour son audace, il est finalement choisi pour habiller la célèbre top britannique, Adwoa Aboah, lors du célèbre Gala du Met.

Un coup de projecteur si énorme que quelques semaines plus tard, la puissante Rihanna arbore le tee-shirt « Scarface » de sa collection upcyclée et lui propose de travailler sur sa marque Fenty. De cette expérience avec Rihanna, il tire la conclusion que plusieurs points sont essentiels au sein d’une entreprise : la diversité est primordiale tout comme la manière de traiter des employés. « Je lui présentais mes croquis directement à l’âge de 22 ans… dans une pièce pleine de gens où j’étais le plus jeune. Et elle était toujours aussi intéressée et réactive. La façon dont elle m’a traité m’a vraiment fait réaliser que je veux traiter mon équipe de cette façon. » confiait-il à Net-à-porter.

Ses armes ? Il les fait très tôt, dès l’âge de 16 ans puisqu’il effectuait déjà un stage auprès de designers de renom, dont Wes Gordon ou encore Jonathan Anderson. Et si sa passion brulante pour le vêtement l’invite à pousser dans cette voix, Conner Ives se retrouve vite tiraillé par le fort impact écologique de l’industrie de la mode. C’est donc avec cette idée précise en tête que comme toute une escouade de jeunes talents, Conner Ives se tourne vers l’upcycling pour fonder sa marque éponyme.

Aujourd’hui, il pioche régulièrement dans des vêtements vintage, provenant d’un entrepôt de Sheffield au nord de l’Angleterre. Son processus ? Lui et son équipe de 10 personnes examinent dans leur studio chaque pièce pour un contrôle qualité. Les tops sporty colorés sont ensuite triés par taille, découpés en quatre à huit parties, puis organisés en motifs uniques avant de passer à l’étape couture. Grand nostalgique des années 2000, ses créations transpirent les références pop culture vintage auquel il ajoute habilement une bonne dose de modernité.

Ses dernières consécrations ? Il présentait en février 2021 sa splendide collection dédiée aux filles et aux femmes qui l’ont entouré en grandissant aux États-Unis dans les années 2000. C’est cette même collection qui a lui valu d’être choisi en tant que finaliste du prix LVMH 2021. Cerise sur le gâteau : certaines pièces ont non seulement été adoptées par la it girl Kylie Jenner mais son impressionnante robe pailletée s’est invitée au dernier Met Gala, portée par la sublime Natalia Bryant. On vous laisse imaginer la suite promise à ce designer, qui a déjà tout d’un grand.

00:55

Sneakers et gourmandises

Orelsan annonce son album avec The Neptunes et Alice Moitié