Qui est Nensi Dojaka, reine du cut out récompensée du Prix LVMH 2021 ?

dans

Comme chaque année, le prestigieux Prix LVMH récompense les jeunes créateurs de mode, complets dans leur démarche créative comme responsable. Ce mardi 7 septembre, c’est la créatrice albanaise Nensi Dojaka qui remporte le graal de la 8ème édition, accédant ainsi à une enveloppe de 300.000 euros et à un mentorat d’un an. Mais qui est cette reine du cut out adulée par un florilège de it-girls comme Bella Hadid et Sophie Turner ?

Ce mardi 7 septembre, tous espéraient remporter le Prix LVMH pour les Jeunes Créateurs de Mode. Parmi les huits finalistes ? Bianca Saunders, Christopher John Rogers, Conner Ives, Colm Dillane de KidSuper, Kika Vargas, Lukhanyo Mdingi, Rui Zhou de Ru ou encore Français Charles de Vilmorin qui ont finalement dû s’incliner face à la créatrice albanaise basée à Londres Nensi Dojaka. « C’était une véritable surprise, a t-elle déclaré après la cérémonie. Tous les candidats étaient très très bons. Avec ce prix, nous allons pouvoir renforcer l’équipe. Nous avons récemment commencé à travailler avec une nouvelle usine en Italie et nous avons défini comment travailler ensemble. »

D’abord formée à la lingerie, cette jeune créatrice de 27 ans récemment diplômée de la Central Saint Martins ne cesse d’interpeller la planète mode, à grands coups de pièces cut-out sensuelles où les jeux de matières et layering s’imposent avec force et poésie. Les tissus comme le tulle, le crêpe georgette et l’organza biologiques se muent à travers de délicieuses coupes asymétriques pleine de dualité. Son esthétique inspirée des années 90 a donc conquis sans grande difficulté le jury composé de six directeurs artistiques des Maisons du Groupe LVMH, Virgil Abloh, Jonathan Anderson, Maria Grazia Chiuri, Marc Jacobs, Kim Jones et Stella McCartney.

Son label éponyme ? Elle le débute en 2017 alors qu’elle est encore étudiante puis le lance en 2020, en plein début de pandémie, après avoir fait ses armes chez des marques comme Peter Pilotto et Fyodor Golan. Malgré des circonstances difficiles pour le lancement, ses collections sont très vite repérées et adoptées par des célébrités comme Bella Hadid, Emily Ratajkowski et Sophie Turner. Sa collection de fin d’année Central Saint Martins MA 2019 dévoilait notamment des robes à bretelles déconstruites soulignées par des panneaux transparents. Le mastodonte international Ssense a ainsi choisi de commercialiser ses créations.

Parmi les designers qu’elle admire le plus, Nensi Dojaka fait référence à Helmut Lang, Ann Demeulemeester ou encore Alessandro Dell’acqua. Si sa collection printemps/été 21 a été soutenue par l’incubateur londonien Fashion East, sa prochaine collection fera quant à elle ses débuts sur le catwalk pour la Fashion Week Londonienne. Un conseil ? Retenez bien son nom car vous n’avez pas fini d’entendre parler de cette créatrice qui sublime avec audace et puissance le corps des femmes.

Une nouvelle collab’ Prada x adidas aux pieds d’A$AP Rocky ?

Hot drop : la Nike Air Force 1 Luxe s’impose en deux coloris