Reebok Classic Leather Legacy : une icône modernisée

dans

Savant mélange entre la Classic Leather et la AZTEC Princess, Reebok donne un second souffle à ses silhouettes en créant une hybride aux inspirations retro-running assumées : la Classic Leather Legacy.

RREEBOK_CLASSIC LEATHER LEGACY

C’est après plusieurs décénnies de recherche et de prototypes au sein de la firme Reebok que le très beau design de la Classic Leather Legacy a pu voir le jour. Parfaitement fidèle à l’ADN de la marque et en totale harmonie avec la nouvelle génération, cette silhouette s’inspire de l’esthétique de la fin des années 70 tout en conservant un design ultra moderne. Retour en 1979, Reebok dévoile sa première silhouette running réservée à la gente féminine. L’Aztec Princess fait son eldorado et ne manque pas de marquer les esprits. Plus tard, en 1983, elle présente la Reebok Classic Leather : un modèle culte épuré qui a traversé les époques sans jamais prendre une ride. S’appuyant sur cet héritage, les équipes produit et design de Reebok ont laissé parler leur créativité et leur savoir-faire à travers la Classic Leather Legacy pour créer un modèle emblématique plus tendance que jamais.

Ses caractéristiques ? La semelle extérieure en caoutchouc est associée à une semelle intermédiaire épaisse, ergonomique et injectée, à une couture moderne et à un renfort talon. La tige allie matériaux en suède, cuir et toile de nylon anti-déchirures. Les coloris typiques des 70’s s’inspirent du Racing Club de Reebok. De plus, le modèle se pare d’une fenêtre Reebok en 3D et du célèbre Union Jack. Il possède également une languette Reebok Classics en toile avec une finition en TPU translucide, des détails réfléchissants et un système de laçage rapide.

Les différentes itérations de la Reebok Classic Leather Legacy seront disponibles à partir du 14 août sur le site de Reebok et de Courir.

Top 5 des restos éphémères de l’été à Paris : à la rentrée, il sera trop tard pour s’y attabler !

Pour ses 25 ans, La Haine ressort au cinéma et inspire une expo au Palais de Tokyo