Santa Cruz marque encore la skate culture

dans

Label emblématique de la skate culture, Santa Cruz rend hommage à son riche background dans des collections transgénérationelles.

Fondée en 1970 par la légende du skate Jim Philips, la marque baptisée en hommage à la Mecque californienne du surf et de la skate culture, demeure une référence incontournable. Référence culte pour les amoureux de sports de glisse, le label au logo rouge flashy séduit aussi les amoureux de graphisme léché, séduits entre autres par sa mythique « screaming hand » reproduite sur les skates du monde entier.

La marque multiplie les clins d’oeil vintage dans ses dernières collections : sa collection Strip sortie en mars dernier mettait en avant un crop top à fines bretelles et un cycliste tous droits sortis des 90’s, tandis que ses chemises imprimées Sunflower ou No Pattern Crash Shirt s’inspirent des chemises hawaïennes popularisées par Tom Selleck dès les années 80. L’enseigne multiplie également les collabs’ inspirées avec la crème des artistes iconiques du milieu skate, tels que Bigfootone pour sa collection Organics aux sweats tie & dye ou encore la Britannique Liane Plant qui signe une capsule aux notes rétro pour la marque. 

Une fidélité à son héritage qui n’empêche pas des initiatives engagées, pleinement tournées vers les problématiques auxquelles l’industrie de la mode doit faire face actuellement : la collection Organics est produite au Portugal à partir de coton 100% biologique, et chacun de ses articles est fabriqué de manière à économiser considérablement les dépenses d’eau, d’énergie et de produits chimiques.

La première pièce de Kanye West pour GAP est déjà sold-out

Dior en roses s’expose tout l’été en Normandie