Sara Forestier : détonnante dans « Filles de joie »

dans

Les cinés rouvrent partout en France ce lundi. On a choisi d’aller y voir un drame social sur la prostitution. A première vue, ça peut sembler déroutant. Mais les très libres Noémie Lvovsky, Annabelle Lengronne et Sara Forestier sont au casting.

Chaque matin, trois femmes se donnent rendez-vous sur le parking de leur cité, direction la Belgique. Toutes mènent une double vie et partagent un lourd secret : ce sont des filles de joie, autrement dit, elles se prostituent. Dans leur aventure douloureuse, Axelle, Dominique et Conso font preuve d’un réel courage. Elles se battent pour nourrir leur famille, tentent de garder leur dignité malgré les violences, et s’unissent pour faire face à l’adversité. Une attitude qui les érige automatiquement au rang d’héroïnes.  

Héroïne dans le film mais aussi dans la vie, la talentueuse Sara Forestier fait partie du casting. Véritable pointure du 7ème art, sa carrière décolle en 2005 lorsqu’elle reçoit le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans L’esquive, d’Abdellatif Kechiche. Quelques années plus tard, elle remet ça, triomphe encore, et décroche cette fois le César de la meilleure actrice. En 2018, aux côtés de 130 célébrités comme Leïla Slimani, Vanessa Paradis, ou encore Christine and The Queens, elle signe la tribune « Maintenant, on agit » parue dans le journal Libération, qui vise à dénoncer les violences sexuelles faites aux femmes. Il y a quelques jours, on la voyait dans les rassemblements contre le racisme. Pas étonnant donc de la voir aujourd’hui prendre part à ce joli film. Filles de joie, de Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich : un long-métrage engagé et engageant, à voir dès ce lundi, pour fêter la réouverture de tous les cinémas en France.

Duñe x Crayon : un album commun pour les princes de la Soul made in France

Le Wanderlust se transforme en food court pour l’été