Timberland nomme la chanteuse Inna Modja ambassadrice nature

dans

Créée il y a près de 50 ans, la marque de lifestyle outdoor américaine connue pour ses bottes jaunes déclare avoir toujours tenu à s’affirmer comme responsable de l’environnement. Depuis cet hiver, elle a franchi un nouveau palier avec sa campagne « Nature needs heroes ».

Etendre mondialement le mouvement en faveur d’un monde plus vert, c’est le voeu formulé par Timberland. Dans un mood « durable », elle s’engage à faire planter 50 millions d’arbres d’ici 2025. Pour ce faire, la marque a fait appel à douze héros originaires des quatre coins de la planète et réputés pour leur engagement environnemental.

2 ambassadeurs français !

Cocorico, la France a deux portes-paroles: la chanteuse Inna Modja, ambassadrice de Great Green Wall qui lutte contre les effets du changement climatique et la désertification en plantant une ligne de 8000 km d’arbres sur toute la largeur de l’Afrique, et Timothée Boitouzet, architecte et fondateur de Woodoo, une start-up fabriquant un bois « augmenté » destiné à remplacer les énergivores verre, acier ou aluminium.

Pour que le message soit reçu par toutes et tous et donc par les populations plus jeunes et citadines, la « nature » doit être entendue comme faisant référence à leur ville, leur communauté et leur quartier.

Timberland propose du coup des modèles plus street, plus éloignés de ses basics conçus pour lutter contre les éléments de la Nouvelle-Angleterre… On retrouve quatre de ces produits chez Courir : les baskets basses Ripgorge proposées dans deux colories exclusives ( orange / noir et bleu / noir) ainsi que les bottines à lacets Field Trekker dans une colorie exclusive (camel) et Brooklyn 6 lnch. A noter que ces chaussures sont notamment fabriquées grâce au recyclage de bouteilles en plastique. Alors, oui, en quelques sortes, on peut marcher écolo.

Star Wars : 5 collab’ mode galactiques

@IamLazyKat, l’influenceuse kawaii et kitsch