Voici 6 Book Clubs lancés par des femmes influentes

dans
Crédit : Getty Image

Pour le plaisir des littéraires, la dernière décennie a vu naître sur les réseaux sociaux de nombreux Book Clubs sous l’impulsivités de célébrités. Voici 6 d’entre eux à suivre avec attention pour ne jamais être en panne de lecture.

Kaia Gerber

C’est au cours de la première période de confinement que la top préférée de la stratosphère mode Kaia Gerber a débuté son club de lecture virtuel. Un projet enrichissant lui permettant de partager ses coups de coeur littéraire, de sensibiliser à la réflexion et de débattre avec sa communauté. Chaque semaine, la jeune femme propose un livre dont elle parle en direct sur Instagram la semaine suivante avec l’invité de son choix (Lexi Underwood, Emily Ratajkowski…). Parmi les livres choisis ? Le roman à succès Normal People de Sally Rooney, Bonjour Tristesse de Françoise Sagan ou encore Un tramway nommé désir de Tennesse Williams.

Sydney Sweeney

L’actrice Sydney Sweeney, très remarquée pour ses rôles dans des séries comme Euphoria, The Handmaid’s Tale ou encore Nocturne s’est à son tour lancé dans le monde des book clubs en ligne au cours de l’année 2020. L’étoile montante du petit écran a ainsi pu alimenter des discussions autour du livre We Used to Be Friends d’Amy Spalding. Une « young adult story » traitant d’une rupture amicale traumatique. Ou encore autour du roman Again but Better dans lequel l’auteure Christine Riccio dépeint les rouages de la solitude et la determination pour en sortir. Les épisodes de Sydney Sweenie décortiquant les chapitres sont à découvrir sur l’IGTV du média Bustle.

Oprah Winfrey

La plus célèbre des animatrices américaines, Oprah Winfrey, est définitivement la figure de proue dans l’univers des clubs de lecture diffusés à grande échelle. Depuis 1996, les livres qu’elle sélectionne chaque mois – des mémoires aux fictions en passant par les biographies – sont au coeur de toutes les attentions. Etre un ou une auteur(e) recommandé par Oprah a plus que du bon : au moins s’attirer un buzz sans précédent, au mieux gagner un prix Pulitzer.

Emma Roberts

Emma Roberts, l’une des muses de Ryan Murphy et nièce de Julia, est une grande lectrice depuis son plus jeune âge. En 2017, elle dévoile le book club Belletrist avec son amie Karah Preiss. Chaque mois, elles présentent un nouveau livre ainsi qu’une librairie indépendante américaine. Les deux passionnés invitent aussi régulièrement les protagonistes à donner des interviews inédites. L’une de leur recommandation, Tiny Pretty Things de Dhonielle Clayton et Sona Charaipotra a d’ailleurs écopé il y a peu d’une adaptation sur Netflix.

Charlotte Casiraghi

En devenant ambassadrice de la maison Chanel en décembre, la nièce du prince Albert de Monaco a aussi annoncé le lancement des « Rendez-vous littéraires rue Cambon« . Charlotte Casiraghi qui fonde et préside depuis 2015 l’association Rencontres Philosophiques n’a jamais caché son attrait pour la littérature. C’est ainsi sans surprise qu’elle entame cette nouvelle aventure. « Gabrielle Chanel recevait dans son salon beaucoup d’artistes. On a donc imaginé une série de rencontres de portraits de femmes, c’est-à-dire d’écrivaines qui ont joué un rôle important, de par leur liberté, par leur audace, par la puissance de leur écriture dans la question de l’émancipation féminine » précise t-elle. Le premier rendez-vous diffusé sur les réseaux sociaux de la maison se tiendra le 26 janvier.

Emma Watson

Si Our Shared Shelf n’est plus à présenter, le book club féministe imaginé par Emma Watson n’en est pas moins passionnant. En effet, celui qui a séduit Karlie Kloss et environ 230 000 autres lecteurs s’efforce de mettre en avant des livres traitant de l’égalité hommes-femmes. La célèbre Hermione Granger devenue ambassadrice pour l’ONU Femmes s’est retirée du statut de tête pensante du projet l’année dernière mais la bibliothèque accompagnée de ses débats est toujours accessible via la plateforme Goodreads.

Annelise Michelson, la créatrice qui fusionne art et joaillerie

Jäde, révélation R’n’B stylée et décomplexée